Festival OFF

« Festival d’Avignon : le temps suspendu»

Du 6 au 29 juillet

L’homme qui plantait des arbres
Compagnie de Théâtre des Turbulences

à 11h, séances supplémentaires les samedi 14 et 21 juillet à 17h30


D’après l’œuvre de Jean Giono, mis en scène par Stella Serfaty : spectacle de théâtre avec marionnettes au jardin du Musée Vouland Au Festival OFF d’Avignon, Ombline De Benque, marionnettiste et plasticienne & Stella Serfaty, comédienne et metteure en scène, donnent vie au magnifique texte de Giono, dans le jardin du Musée Vouland. Avec cette touchante fable écologique et humaniste, le duo nous délivrent un message généreux, qui résonne avec les enjeux écologiques d’aujourd’hui. Tout au long de l’histoire, le spectateur est invité à participer. Car ce sont nos petites actions quotidiennes qui font avancer l’Histoire ! Le spectacle se déroule dans le jardin du musée où des arbres viennent d’être replantés après les travaux autour du Canal de Vaucluse qui le traverse.


Heures Séculaires, premier mouvement
Les Sélènes

Inclassable aérien

La façade du Musée Vouland comme décor, la fraîcheur de l’heure matinale comme atmosphère, ce premier mouvement annonce une première incursion dans l’univers foisonnant d’Erik Satie. Au centre du dispositif scénique, le duo Les Sélène s’empare du matériau Satie dans un corps à corps aérien gracieux et sensuel, puisant sa force de l’air, invitant à une traversée du temps suspendu.

Les deux mouvements peuvent se voir indépendamment


Réservations au 04 90 86 03 79

Au jardin du Musée Vouland - Entrée par le jardin, 14 rue d’Annanelle, 84000 AVIGNON

Les 14, 15, 21, 22, 28, 29 juillet à 8h30

Tarif plein : 12 € - Tarif réduit et Off : 8 €


Heures Séculaires, deuxième mouvement
Les Sélènes

Spectacle de danse aérienne, cirque, inclassable au jardin du Musée Vouland

Relâches les 9, 16 et 23 juillet


A l’heure où l’on ressent la fraîcheur, où les ombres se métamorphosent, le duo Les Sélène nous entraine dans l’univers d’Erik Satie, pianiste et compositeur du début du XXe siècle (1866-1925).


« Heures séculaires, qui nous transporte d’une réalité rugueuse, le quotidien d’un itinéraire urbain parcouru par une femme, jusqu’au rêve d’une rencontre avec un magicien. […] Avec Les Sélène, la magie, c’est d’abord une façon de se hisser au ralenti vers ces altitudes oniriques. Là-haut, tout là-haut, le couple réalise une chorégraphie d’une ardente sensualité qui est leur signature. S’ensuit une série de tableaux et d’équilibres périlleux, dont l’extrême difficulté est comme contestée par une lenteur gestuelle et la grâce qui envoûte le spectateur. Un grand numéro de trapèze, mais qui appartient à l’univers de la danse. »

Politis, juin 2018.


Après avoir créé Le Petit Cirque des Sélène, hommage à la mémoire ancestrale du cirque et évolué sous le ciel de chapiteau du Cirque Romanès, Les Sélène nous donnent à voir dans le jardin du musée, pour le Festival OFF, les deux premiers opus d’Heures Séculaires.